Bien dans mon assiette

Que penser des aliments bio ?

L'apparition des OGM et certaines affaires alimentaires graves comme celle de la vache folle ont poussé des consommateurs à s'orienter vers une alimentation plus contrôlée. L'agriculture biologique a su répondre à ces attentes et gagne chaque jour de plus en plus d'adeptes. Mais l'alimentation biologique est-elle vraiment plus saine ?

Bio, ça veut dire quoi ?

La réglementation bio impose certaines règles de production pour obtenir le label. Les fruits, les légumes et les céréales doivent être issus de semences sans OGM et cultivés sans pesticide ni engrais chimique. Les agriculteurs bio ont recours à des méthodes de production particulières : la rotation des cultures, le recyclage des matières organiques (le fumier est utilisé comme engrais), le respect des saisons, par exemple. Les produits bio d'origine animale tels que viandes, poissons, oeufs ou lait proviennent d'élevages dans lesquels l'utilisation d'hormones de croissance et de farines végétales non bio est proscrite ; celle des antibiotiques y est limitée et les animaux y disposent d'espace pour vivre.

Les produits transformés tels que les yaourts ou les fromages sont constitués d'au moins 95 % d'ingrédients issus de l'agriculture biologique. Tous les micro-organismes qui entrent dans leur élaboration doivent être garantis sans OGM. De plus, un produit bio ne doit contenir ni produits chimiques, ni additifs alimentaires, ni même conservateurs. D'autres règles sont également imposées, comme la limitation des températures de fabrication pour ne pas altérer la qualité des produits ou l'obligation de stocker les produits dans des locaux aérés.

Le bio, c'est plus cher, non ?

Aujourd'hui, la plupart des aliments sont disponibles avec le label bio, mais ils ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Le respect des bonnes pratiques agricoles a un coût que les agriculteurs répercutent sur les prix de vente de leurs produits. Ces prix élevés représentent un frein important à l'achat pour certains consommateurs.

Les points forts des aliments bio

Le point fort des produits bio consiste en l'absence de substances toxiques telles que les résidus de pesticides et d'engrais chimiques. Cependant, en l'absence de fongicides, certains végétaux et en particulier les céréales sont susceptibles d'être contaminés par des mycotoxines (moisissures produisant des substances cancérigènes).
Un engagement réciproque pour maintenir une agriculture locale de qualité
Le principe des AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) repose sur un partenariat établi entre un agriculteur et des consommateurs qui s'engagent à acheter directement par souscription les produits de la ferme. Il s'agit essentiellement de fruits et de légumes de saison, produits avec une haute exigence de qualité et selon les normes de l'agriculture biologique. Les AMAP sont implantées partout en France et en Europe, y compris dans les villes.
Les produits bio ont-il une meilleure valeur nutritionnelle ?
Contrairement à ce que certains affirment, les produits bio n'ont pas une valeur nutritionnelle plus élevée que les produits issus des procédés de culture courants. La composition en vitamines et en minéraux dépend plus de la variété plantée, de la nature du sol et du climat que du mode de culture. Seule la teneur en vitamine C des fruits et légumes bio semble être supérieure. Mais ces derniers sont souvent moins riches en eau que ceux issus de l'agriculture intensive. Ainsi, à poids égal, ils sont globalement plus concentrés en nutriments.
Les aliments bio ont-il meilleur goût ?
Les produits bio ont la réputation d'avoir meilleur goût que les produits conventionnels. Cette différence de goût concernerait plutôt les fruits et les légumes. C'est une question qui reste subjective.
Attention, manger bio ne garantit pas l'équilibre alimentaire ! Les adeptes du bio doivent suivre les recommandations nutritionnelles formulées pour les consommateurs en général.
Les bénéfices des aliments bio
Le bénéfice indiscutable de l'agriculture biologique s'applique à l'environnement. Les pratiques de l'agriculture biologique sont plus respectueuses de la vie animale et des équilibres naturels ; elles contribuent à diminuer la pollution liée, entre autres, aux pesticides et aux nitrates. Cependant, en cas d'usage excessif, les engrais naturels (comme le lisier) polluent eux aussi à leur manière.

Ce que l'on peut reprocher aux produits bio

Un champ de culture biologique n'est pas à l'abri des pollutions amenées par le vent, la pluie, les crues et le ruissellement des eaux de surface, qui peuvent entraîner nitrates, azote, phosphore, sulfates et pesticides à travers champs. Il est impossible de garantir des produits 100% bio, malgré la rigueur de la production, d'où le quota autorisé de 5% de substances non bio.

  • Les fruits et légumes ont une apparence moins flatteuse, en raison de l'absence de pesticides.
  • Les pains bio à la farine complète ont un goût particulier qui ne plaît pas forcément à tout le monde.
  • Les produits à base de viande ou de poisson se conservent moins longtemps, en raison de l'absence de conservateur chimique.
  • Les yaourts, le lait, le beurre et la crème fraîche ont un goût plus marqué. Ils se conservent moins longtemps, en particulier la crème.
  • Les produits bio sont souvent plus chers que les produits ordinaires. Comparez les prix et décidez en connaissance de cause.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »