Quel sport pratiquer après 50 ans ?

Avoir une bonne hygiène de vie et prendre soin de sa santé, tels sont les objectifs des sportifs de plus de 50 ans. Si l’on ne court plus après les performances, on s’entretient et l’on se fait plaisir. Les répercussions d’une activité physique sur la santé sont indéniables et, accompagné d’une bonne alimentation, le sport préserve de bien des maux. S’il ne guérit pas, il participe à une meilleure forme, atténue les effets de certaines pathologies et prévient de quelques troubles.


 Des études scientifiques ont démontré que les sportifs consommaient moins de médicaments. En vous mettant au sport, vous lutterez essentiellement contre l’obésité, l’ostéoporose, le diabète, le cholestérol, la tension artérielle et les troubles cardio-vasculaires. Une activité physique adaptée va développer la Masse musculaire, améliorer la souplesse, faire travailler la mobilité, l’agilité et la concentration.
 
Si l’on a pratiqué toute sa vie une discipline sportive, on poursuivra sur sa lancée à condition que le sport ne soit pas trop violent pour les articulations. Si l’on n'a jamais chaussé une paire de baskets, il n’est jamais trop tard pour le faire. Mais avant de se lancer dans ce nouveau défi, il est impératif de choisir une discipline dans laquelle on va s’épanouir et passer un moment de détente agréable. En effet, le plaisir garantit l’assiduité du sportif. Pour les non sportifs, une activité telle que la marche représente un bon point de départ.

 La marche nordique, randonnée rapide accompagnée de bâtons spécifiques, est excellente pour lutter contre l’ostéoporose et améliorer ses capacités respiratoires. Conseillé aux amateurs de plein air, le vélo participera à un excellent travail sur les muscles. Sport très complet et particulièrement recommandé en cas de troubles circulatoires, la natation fait intervenir l’ensemble des muscles, des tendons et des articulations. Attention toutefois en cas de douleurs dorsales ! Mieux vaut dans ce cas, opter pour une nage sur le dos.

Pour les sportifs plus avancés, rien de tel que de pratiquer une activité régulière de type golf, tennis ou course à pied. Le golf et le tennis feront travailler la coordination des gestes, l’adresse et la souplesse au niveau du bassin et du haut du corps. Les femmes préféreront sans doute la gymnastique, l’aquagym ou encore le fitness, activités très complètes qui donnent la possibilité d’avancer à son rythme et selon son niveau. La course à pied présente l’avantage de se pratiquer seul, dans un cadre choisi et à un rythme personnalisé.

 Rien de tel que de progresser de quelques minutes à chaque séance. Une évolution tout en douceur qui portera rapidement ses fruits et vous rendra accroc à la course à pied. Si vous aimez les sports collectifs, n’hésitez pas à rejoindre un club, à condition de trouver des partenaires de votre niveau. Quelle que soit la discipline choisie, vous constaterez vos progrès et vous sentirez mieux dans votre corps en quelques séances.

 La souplesse, la résistance, le souffle auront déjà fait de spectaculaires bonds en avant. Enfin, pour que ces nouvelles activités restent un plaisir, prenez le temps de vous échauffer avant chaque entrainement, équipez-vous d’un matériel adapté et de chaussures performantes. Et pratiquez de manière régulière et progressive, sans jamais surestimer vos capacités !

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »